Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser l’audience du site internet. Certaines informations peuvent être partagées avec des partenaires de Century 21. Pour plus d’informations et paramétrer le dépôt des cookies, cliquez ici. J’accepte. X

Bienvenue chez CENTURY 21 Access Immobilier, Agence immobilière BIGANOS 33380

L'actualité de CENTURY 21 Access Immobilier

Propriétaires : bientôt un système Bonus-Malus pour votre logement ?

Publiée le 22/11/2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les propriètaires de logements énergivores seront-ils bientôt obligés de mettre la main au portefeuille ? Vraisemblablement oui. Selon une information du Parisien-Aujourd'hui-en-France, Nicolas Hulot, ministre de la Transition Energétique, pourrait créer un bonus-malus basé sur la qualité d'isolation et de chauffage des logements.

Comparable à ce qui existe dans le secteur automobile, ce dispositif aurait pour but de taxer les propriètaires de bien dont les performances énergétiques sont jugées insuffisantes. L'apparition de cette nouvelle taxe n'avait jamais été évoquée dans le programme du candidat Macron. Les propriètaires de logements classés F ou G (au plus bas de l'échelle) se verraient remettre un "passeport énergétique" les enjoignant de réaliser des travaux afin que leur logement obtienne une étiquette A ou B (le sommet de l'échelle) à l'issue d'une période donnée.

Quand un logement est mis en location, les coûts de chauffage pourraient être partagés entre le locataire et le propriètaire lorsque la facture énergétique dépasse un certain niveau du fait d'une mauvaise isolation, ou d'un système de chauffage obsolète.

Pour faire bonne mesure, les propriètaires de logements anciens seraient contraints de réaliser un diagnostic de performance énergétique, afin d'évaluer la qualité d'isolation de leur habitation. A terme, le propriètaire d'un logement mal isolé se trouverait dans l'obligation de rénover son logement avant de le vendre, faute de quoi il paierait des droits de mutation alourdis ! 

La perspective de ces mesures a été accueillie d'un oeil noir, par la fédération des propriètaires qui a aussitôt dénoncé des "exigences délirantes" qui devraient être débattues en 2018. Du côté du ministre, son cabinet, interrogé par l'AFP, précise que la mesure vise plutôt à inciter les propriètaires à prendre les devants, leur signifier qu'ils ont la responsabilité de faire des travaux.

 

Source : TF1 - La chaîne immobilière - E. PICARD

Notre actualité